ALERTES : PRATIQUES COMMERCIALES DÉLOYALES – DÉSÉQUILIBRE SIGNIFICATIF – CONTRAT DE FRANCHISE

Déséquilibre significatif : Le Tribunal de commerce de Paris procède à l’analyse d’un contrat de franchise dans le secteur de la restauration rapide au regard du déséquilibre significatif entre les droit et obligations des parties en application de l’ancien article L. 442-6, I., 2° du code de commerce (L. 442-1, I., 2°) nouveau (DGCCRF / Subway)

Faits. Dans un secteur, celui de la franchise, où le droit des pratiques anticoncurrentielles reconnait la licéité des clauses restrictives destinées au maintien de l'identité commune et de la réputation du réseau, celui des pratiques restrictives de concurrence considère comme suspecte l’identité commune contractuelle qui peut en résulter. A la suite d’une enquête diligentée par la DGCCRF concernant un contrat de franchise dans le secteur de la restauration rapide (enseigne Subway), le Ministre de l’économie avait introduit une action devant le Tribunal de commerce de Paris à l’encontre du franchiseur concerné, sur le fondement de l’ancien article L. 442-6, I., 2° du Code de commerce (remplacé par L. 442-1, I, 2°). L’enseigne a été condamnée à 500 000 € d’amende civile, et à supprimer de l’ensemble de

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Karine Biancone, Déséquilibre significatif : Le Tribunal de commerce de Paris procède à l’analyse d’un contrat de franchise dans le secteur de la restauration rapide au regard du déséquilibre significatif entre les droit et obligations des parties en application de l’ancien article L. 442-6, I., 2° du code de commerce (L. 442-1, I., 2°) nouveau (DGCCRF / Subway), 13 octobre 2020, Concurrences N° 1-2021, Art. N° 98622, www.concurrences.com

Visites 125

Toutes les revues