ALERTES : DISTRIBUTION – ORDRE PUBLIC – ACCORD DE DISTRIBUTION – PRINCIPE DE TRANSPARENCE – PRIX – REDUCTIONS – RESTRICTIONS VERTICALES – SANCTIONS

Négociations commerciales annuelles : La signature des accords commerciaux au 1er mars au plus tard n’est pas pleinement libératoire au plan des contraintes de fond et de forme pesant sur les parties pour le reste de l’année (art. L. 441-3 II et IV C. com.)

C’est enfin signé, et souvent dans les derniers jours de février, voire le lundi 1er mars 2021 au soir ! Il est tellement dommage que ce 1er mars 2021 ne soit pas tombé un vendredi, comme il y a deux ans, débouchant sur un week-end bien mérité pour les responsables Grands Comptes et les acheteurs. Car dès mardi 2 mars 2021 au matin, sans transition, c’est une autre ère qui a débuté ! Celle de l'exécution proprement dite des accords. Boucler ses négociations commerciales au 1er mars, avec signature de la convention annuelle pour l’année qui s’annonce, est en effet à la fois une contrainte légale, mais encore une source de soulagement tant pour les responsables commerciaux côté fournisseurs, que pour les acheteurs côté distributeurs. Mais il y a tout de même un après… En effet, d’ores et déjà et sans qu’il

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Jean-Michel Vertut - Avocat (Montpellier)

Citation

Jean-Michel Vertut, Négociations commerciales annuelles : La signature des accords commerciaux au 1er mars au plus tard n’est pas pleinement libératoire au plan des contraintes de fond et de forme pesant sur les parties pour le reste de l’année (art. L. 441-3 II et IV C. com.), 7 décembre 2020, Concurrences N° 1-2021, Art. N° 100710

Visites 18

Toutes les revues