ALERTES : DISTRIBUTION – CENTRALE – RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE

Contrat de référencement : La Cour d’appel de Paris condamne la centrale pour rupture anticipée (Florendi / Arena)

Membre d’une alliance regroupant divers distributeurs dans le secteur du bricolage (dont la holding détenant l’enseigne BRICOMARCHE), la société ARENA (A) est chargée de réaliser des études permettant une convergence d’achat entre ses alliés. Suite à un appel d’offres, elle informe la société FLORENDI (F), spécialisée dans la fabrication et la vente d’engrais, qu’elle l’a choisie en tant que fournisseur pour deux de ses alliés et lui propose la conclusion d’un contrat de trois ans pour 2015/2017, concernant 23 références. Parallèlement, la société F signe un contrat local avec la société BRICOMARCHE, membre de l’alliance. Le chiffre d’affaires est estimé à 325 000 euros. Le 20 mai 2014, la société F confirme par courriel qu’elle accepte les conditions financières offertes. Trois jours plus tard, toujours par

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University of Montpellier

Citation

Anouk Bories, Contrat de référencement : La Cour d’appel de Paris condamne la centrale pour rupture anticipée (Florendi / Arena), 12 décembre 2019, Concurrences N° 1-2020, Art. N° 93586, www.concurrences.com

Visites 35

Toutes les revues