CHRONIQUES : PRATIQUES UNILATÉRALES - UNION EUROPÉENNE - PUBLICITÉ EN LIGNE – DISCRIMINATION – MANIPULATION ALGORITHMIQUE

Discrimination : La Commission européenne rejette une saisine à l’encontre de l’opérateur dominant du marché de la publicité en ligne faute d’élément probant (Interactive Lab)

Le 20 juillet 2018, l’Autorité de la concurrence a rejeté, faute d’éléments probants, une saisine déposée par un éditeur de sites Internet, Interactive Lab, à l’encontre de pratiques d’éviction qu’aurait mis en œuvre Google à ses dépens via son service AdWords (Aut. conc., dec. n°18-D-13 du 20 juillet 2018 relative à des pratiques mises en œuvre par Google dans le secteur de la publicité en ligne, voir cette chronique, Concurrences 4-2018). Dans sa décision l’Autorité se reportait à une décision de la Commission européenne en date du 11 avril 2018 qui rejetait également une plainte de la même société contre

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Côte d’Azur University, GREDEG (Nice)

Citation

Frédéric Marty, Discrimination : La Commission européenne rejette une saisine à l’encontre de l’opérateur dominant du marché de la publicité en ligne faute d’élément probant (Interactive Lab), 11 avril 2018, Concurrences N° 1-2019, Art. N° 89018, p. 89

Visites 104

Toutes les revues