ALERTES : DISTRIBUTION - CONTRAT - VRP - COMMISSION

VRP : La Cour de cassation maintient le droit à commission du VRP en cas de défaut de livraison imputable au fournisseur de son employeur (Loisirs Distributions / Crocs Europe)

Diffuseur professionnel, le VRP doit être rémunéré pour les interventions qu’il réalise auprès de la clientèle de son employeur. L’article L. 7311-3, 4°, du Code du travail prévoit ainsi que le contrat conclu entre le VRP et son employe ur doit préciser « le taux des rémunérations » du diffuseur. Il est admis que cette disposition impose une rémunération du VRP par des commissions fonction du chiffre d’affaires que ses diligences permettent à son employeur de réaliser (D. et N. Ferrier, Droit de la distribution, LexisNexis 8ème éd. 2017, n° 108). La question se pose alors de déterminer le fait générateur du droit à commission. En principe, le droit à commission est acquis dès que la commande est prise auprès du client et acceptée par l’employeur. Néanmoins, la clause de bonne fin, conditionnant le droit à

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Stéphane Brena, VRP : La Cour de cassation maintient le droit à commission du VRP en cas de défaut de livraison imputable au fournisseur de son employeur (Loisirs Distributions / Crocs Europe), 19 décembre 2018, Revue Concurrences N° 1-2019, Art. N° 89652, www.concurrences.com

Visites 40

Toutes les revues