INTERNATIONAL : BRÉSIL - CONCENTRATIONS - MARCHÉS DE CAPITAUX - PROPRIÉTÉ COMMUNE - INVESTISSEUR INSTITUTIONNEL - FONDS D’INVESTISSEMENT - PARTICIPATION MINORITAIRE

Brazil : Common ownership by institutional investors and its impact on competition

Les marchés boursiers brésiliens ont vu une croissance significative de l’engagement des investisseurs institutionnels (y compris des fonds d’investissement), bien que dans le pays des sociétés étroitement imbriquées où contrôlées par des familles soient encore dominantes. On doit donc se demander si les investisseurs institutionnels encouragent un environnement favorable à la concurrence lorsqu’ils sollicitent des fonds dans des entreprises brésiliennes. De plus, on peut s’inquiéter d’investisseurs institutionnels qui achèteraient systématiquement de petites parts d’entreprises concurrentes. Est-ce que ces situations sont surveillées par les autorités de contrôle brésiliennes ? La recherche empirique menée pas les auteurs a permis d’établir que l’inquiétude relative à des intérêts minoritaires chez les compétiteurs a déjà été abordée au moins deux fois par le CADE, conseil administratif de conscience économique. L’inquiétante possibilité d’une propriété commune n’a toutefois été analysée que dans un seul cas par l’autorité antitrust brésilienne. Donc, malgré la longue route à faire, il est important de comprendre qu’un débat est nécessaire et que les effets des intérêts minoritaires de ces acteurs ne sont pas suffisamment évalués.

I. CADE’S merger review of transactions regarding institutional investors 1. Brazilian capital markets have experienced a significant increase in the engagement of institutional investors (including investment funds), despite the fact that intertwined companies or those with family control are still dominant in the country. [1] Institutional investors have an important role in Brazilian companies because they finance economic activity, provide the necessary liquidity to the investees, pulverize the stockholders’ equity and dilute ownership—although still not very significant. In this sense, one must question whether institutional investors are promoting a procompetitive environment when applying funding in Brazilian companies. 2. The Administrative Council for Economic Defense (CADE in

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

  • Brazilian Administrative Council for Economic Defense (CADE) (Brasilia)
  • Brazilian Administrative Council for Economic Defense (CADE) (Brasilia)

Citation

Amanda Athayde, Mônica Fujimoto, Brazil : Common ownership by institutional investors and its impact on competition, février 2018, Concurrences N° 1-2018, Art. N° 86067, pp. 218-224

Visites 1145

Toutes les revues