CHRONIQUES : PRATIQUES UNILATÉRALES – UNION EUROPÉENNE – EFFET DE LEVIER ANTICONCURRENTIEL – AMENDES – INJONCTION

Effet de levier anticoncurrentiel : La Commission européenne sanctionne l’opérateur dominant de la recherche en ligne pour un abus d’éviction par effet de levier sur le marché des comparateurs de prix en ligne (Google Shopping)

La décision de la Commission dans l’affaire Google Shopping, rendue le 27 juin 2017, a été publiée six mois après la diffusion du communiqué de presse. Cette décision était particulièrement attendue du fait du montant de l’amende prononcée (2,42 milliards d’euros – pt. 754). Il l'était également sur le volet de la démonstration de la théorie du dommage concurrentiel et sur celui de la définition des remèdes concurrentiels. Le dommage tel qu’il était défini dans le communiqué de presse reposait sur une stratégie de levier anticoncurrentiel. L’avantage conféré au service de comparaison de prix de Google vis-à-vis de ses concurrents sur ce marché connexe à celui de la recherche sur Internet aurait permis d’entraver leur accès au marché. Un effet de levier anticoncurrentiel entre les deux segments en aurait procédé

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Côte d’Azur University, GREDEG (Nice)

Citation

Frédéric Marty, Effet de levier anticoncurrentiel : La Commission européenne sanctionne l’opérateur dominant de la recherche en ligne pour un abus d’éviction par effet de levier sur le marché des comparateurs de prix en ligne (Google Shopping), 27 juin 2017, Concurrences N° 1-2018, Art. N° 86074, pp. 87-93

Visites 846

Toutes les revues