CHRONIQUES : PRATIQUES UNILATÉRALES – FRANCE – ABSENCE DE POSITION DOMINANTE – CONTREPOUVOIR DES CLIENTS

Absence de position dominante : L’Autorité de la concurrence rejette une plainte pour abus de position dominante en constatant l’absence de position dominante en raison du contrepouvoir des clients et donc de l’impossibilité pour la société concernée d’agir de manière indépendante de ces derniers (Ventes aux enchères non judiciaires)

Dans cette affaire, la société du Figaro reprochait au groupe Drouot, et notamment à sa filiale Drouot Enchère, d’imposer aux opérateurs de ventes volontaires (« OPV ») le recours exclusif et obligatoire à la plateforme Drouot Live pour la

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Nicolas Zacharie, Anne Wachsmann, Absence de position dominante : L’Autorité de la concurrence rejette une plainte pour abus de position dominante en constatant l’absence de position dominante en raison du contrepouvoir des clients et donc de l’impossibilité pour la société concernée d’agir de manière indépendante de ces derniers (Ventes aux enchères non judiciaires), 6 octobre 2017, Revue Concurrences N° 1-2018, Art. N° 86082, p. 100

Visites 76

Toutes les revues