DROIT & ECONOMIE : CONCENTRATIONS HORIZONTALES - EFFETS UNILATERAUX - TESTS

Contrôle des concentrations horizontales : Les tests UPP, GUPPI et IPR

Cet article présente les nouveaux tests d’effets unilatéraux dans les fusions horizontales et destinés à être un premier filtre pour identifier les opérations devant faire l’objet d’une attention plus poussée de la part des autorités de concurrence.

I. Introduction 1. La révision des lignes directrices américaines sur les fusions horizontales a donné lieu à un riche débat sur la façon dont les autorités de concurrence doivent appréhender les risques d'effets unilatéraux, c'est-à-dire l'impact que peuvent avoir de telles concentrations sur les prix d'équilibre concurrentiel. Les autorités britanniques viennent également de publier de nouvelles lignes directrices sur les fusions horizontales. 2. Jusqu'à présent, l'analyse des autorités de concurrence consistait principalement à définir le marché pertinent, c'est-à-dire l'ensemble des produits exerçant une pression concurrentielle suffisante sur les parties, et à calculer les parts de marché ou des indices de concentration. L'analyse reposait alors grandement sur l'addition des parts de marché ou la

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • CRA International (Paris)

Citation

Laurent Flochel, Contrôle des concentrations horizontales : Les tests UPP, GUPPI et IPR, février 2011, Concurrences N° 1-2011, Art. N° 33860, pp. 30-36

Visites 2163

Toutes les revues