ALERTES : PRATIQUE UNILATERALE - ABUS DE POSITION DOMINANTE - PRIX PREDATEURS - RECUPERATION DES PERTES

Prix prédateurs (non) : L’Autorité de la concurrence continue de marquer sa différence sur la question de l’impossibilité de la récupération des pertes pour démontrer l’absence de pratique de prix prédateur (Chep France)

J'attire par ailleurs votre attention sur une intéressante décision rendue le 10 novembre 2009 par l'Autorité de la concurrence. Il s'agit de la décision n° 09-D-33 concluant à un non-lieu à poursuivre la procédure dans une affaire concernant les pratiques, dénoncées par le ministre de l'économie à la suite d'une plainte déposée par l'interprofession des fruits et légumes, mises en oeuvre par le leader - en perte de vitesse - du marché de la location-gestion de palettes destinées au transport de marchandises, la société Chep France. Ce qui retiendra l'attention dans cette décision de non-lieu - catégorie de décisions au demeurant toujours intéressantes en ce qu'elle donnent à voir des pratiques qui ne sont pas anticoncurrentielles - rendue à propos d'une position dominante quelque peu vacillante dans la

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Prix prédateurs (non) : L’Autorité de la concurrence continue de marquer sa différence sur la question de l’impossibilité de la récupération des pertes pour démontrer l’absence de pratique de prix prédateur (Chep France), 10 novembre 2009, Concurrences N° 1-2010, Art. N° 64868, www.concurrences.com

Visites 122

Toutes les revues