Banque, Finance et Concurrence : Conclusions*

* Cet article du Professeur Laurence Idot conclut le colloque Banque, Finance et Concurrence, organisé par les revues Concurrences et RTDF, à Paris, le 30 novembre 2006. Le style oral de cette brève conclusion a été conservé.

1. C'est un avantage d'intervenir à l'issue d'une journée aussi chargée. Il ne reste guère de temps et cela m'oblige à être brève. Sur le programme, il est indiqué que je dois présenter des conclusions. Les organisateurs ont été modestes et je les en remercie, car sur un sujet aussi vaste, j'éprouverai quelques difficultés à vous présenter en quelques minutes une synthèse, d'autant plus qu'elle vient d'être faite magistralement par Mme la présidente Bérès. 2. Le thème était particulièrement ambitieux, puisque nous avons été projetés à la fois dans le monde de la finance et de la bourse, d'une part, et dans celui de la banque, d'autre part. Certes, ils présentent des points communs évidents, mais les questions soulevées ne sont pas toujours de même nature. Le sujet était d'autant plus ambitieux que ces domaines

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University Paris II Panthéon‑Assas

Citation

Laurence Idot, Banque, Finance et Concurrence : Conclusions*, février 2007, Concurrences N° 1-2007, Art. N° 13189, pp. 78-79

Visites 3716

Toutes les revues