CHRONIQUE : ENERGIE - PRISE DE CONTROLE D’ENTREPRISES NATIONALES

Prise de contrôle de sociétés stratégiques : La CJCE encadre le recours à des mécanismes de protection des entreprises d’un pays contre la prise de contrôle par des actionnaires étrangers (Espagne)

CJCE, 17 juillet 2008, Commission c/ Royaume d'Espagne, aff. C-207/07 On assiste depuis une quinzaine d'année à d'étranges manifestations de schizophrénie nationale dans le secteur de l'énergie (du reste, l'extension à d'autres domaines paraît avérée...). A Bruxelles, les gouvernements sont libéraux, intégralement, et leur attachement à la compétition est telle qu'elle se déroule d'abord entre eux, pour savoir qui sera le promoteur des mesures les plus favorables à la création d'un grand marché de l'énergie, seule source » réelle de sécurité et de prospérité pour les consommateurs. Rentrés chez eux, ils deviennent les adeptes d'une politique industrielle nationale conduite par l'Etat, qui seul peut garantir que la détention des entreprises par des actionnaires nationaux assurera la sécurité des

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • French State Council (Paris)

Citation

Thierry Tuot, Prise de contrôle de sociétés stratégiques : La CJCE encadre le recours à des mécanismes de protection des entreprises d’un pays contre la prise de contrôle par des actionnaires étrangers (Espagne), 17 juillet 2008, Concurrences N° 4-2008, Art. N° 22294, www.concurrences.com

Visites 3392

Toutes les revues