ALERTES : DISTRIBUTION - PRATIQUES RESTRICTIVES - ACTION DU MINISTRE

Action du Ministre de l’économie  : La Cour de cassation rejette la décision de la Cour d’Appel de Versailles qui avait déclaré impossible l’action du ministre tendant à la cessation des pratiques, à la constatation de la nullité des clauses ou contrats illicites, à la répétition de l’indu et au prononcé d’une amende civile (Leclerc / Galec)

À la suite des arrêts de la Cour d'appel de Versailles du 3 mai 2007 et de la Cour d'appel d'Angers du 29 mai 2007, on avait annoncé la mort de l'action du ministre de l'économie tendant, sur le fondement de l'article L. 442-6 III du code de commerce, à la cessation des pratiques, à la constatation de la nullité des clauses ou contrats illicites, à la répétition de l'indu et au prononcé d'une amende civile (M. Béhar-Touchais, Chronique d'une mort annoncée : RLC 2007/12, n° 831, p. 33). L'annonce était visiblement prématurée. La Chambre commerciale de la Cour de cassation vient de donner une seconde vie à l'action du ministre, à la faveur d'un arrêt rendu hier, 8 juillet 2008, dans l'affaire du Galec qui avait donné lieu à l'arrêt de la Cour d'appel de Versailles du 3 mai 2007 précité. On

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.