Chronique : Secteur Public - Principes généraux applicables aux contrats publics - Obligation minimale de publicité et de transparence

Contrats publics : La Cour administrative d’appel de Bordeaux applique aux conventions d’aménagement ("concessions de ZAC") l’obligation minimale de publicité et de transparence (Sodegis, loi du 20 juillet 2005)

– CAA Bordeaux, 9 novembre 2004, SODEGIS, n° 01BX00381 – Loi n° 2005-809 du 20 juillet 2005 relative aux concessions d'aménagement Depuis qu'il a opéré une véritable révolution culturelle au milieu des années 1990, le juge administratif prend en considération le principe de concurrence pour exercer le contrôle de la légalité des actes administratifs qui lui incombe. Ceci vaut naturellement pour le Conseil d'État, mais aussi pour les juridictions de premier ressort ou d'appel. Certaines sont d'ailleurs particulièrement audacieuses. Sans la Cour administrative d'appel de Lyon, par exemple, l'intéressant contentieux de la taxe d'équarrissage n'aurait pas permis à la Cour de Justice de formuler de précieux développements sur son contrôle des taxes servant de support à des aides publiques

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.