Pluralisme des médias

 

Définition institution

Si le droit de la concurrence n’admet aucune dérogation sectorielle, il n’en demeure pas moins que le bon fonctionnement du secteur ne peut se limiter au bon fonctionnement du marché. Les médias font naître des externalités positives au bénéfice des citoyens, en leur offrant accès à la culture, formation, information, et divertissement ; un État démocratique peut encourager ces externalités positives en protégeant la diversité et le pluralisme des médias. Les caractéristiques du secteur font cependant qu’il ne suffit pas d’encourager cette diversité à son origine, sous forme d’aide à la création, mais qu’il convient de la préserver tout au long de la chaîne de diffusion, au stade de la distribution et de l’agrégation de contenus, numériques ou non, jusqu’à l’offre au détail (...). © Autorité de la concurrence

 
A B C D E F G I L M N O P R S T V