Paris

L’intelligence artificielle crée-t-elle des cartels illégaux ?

Dîner-débat organisé par la Revue Concurrences en partenariat avec le cabinet Orrick représenté par Me Patrick Hubert, en présence d’Ariel Ezrachi (Université d’Oxford).

Synthèse

Patrick Hubert

Ariel Ezrachi est Professeur à l’Université d’Oxford, où il dirige le Center for Competition Law and Policy. Ses ouvrages sont célèbres. Dans l’un d’eux, Virtual Competition, il a, avec son co-auteur Maurice E. Stucke, identifié et étudié les conséquences du recours à l’intelligence artificielle sur les systèmes de concurrence, et notamment les ententes formées par les algorithmes de prix. Ce faisant, il a anticipé la construction prétorienne de nouvelles infractions en matière de concurrence.

Ariel Ezrachi

Aux débuts du développement de l’ère numérique, les activités technologiques ont bouleversé les dynamiques concurrentielles. L’intelligence artificielle est un facteur de disruption majeur dans l’économie numérique ; elle a modifié l’environnement concurrentiel. Cela nécessite de repenser les instruments juridiques à la disposition des autorités de concurrence et les politiques de concurrence mises en œuvre par ces mêmes autorités. Nous traversons actuellement une période transitoire caractérisée par une grande incertitude. Par exemple, cette incertitude concerne la régulation des plateformes digitales qui, au moyen du traitement de masses de données (big data) et de l’analyse de ces données (data analytics), pourraient empêcher l’émergence de nouveaux acteurs. Elle découle aussi des défis posés par la collecte et l’utilisation des données au regard des exigences en matière de protection de la vie privée et de non-discrimination. Un autre exemple de cette grande incertitude est celle en lien avec les nouveaux risques de collusion.

Photos © Léo-Paul Ridet

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Intervenants

  • University of Oxford
  • Orrick, Herrington & Sutcliffe (Paris)

Témoignages