Ashurst (Paris)

Adèle Azzi

Ashurst (Paris)
Associate

Adèle Azzi is a lawyer at the Paris Bar and is an associate at the competition department of the Paris office of Ashurst LLP. She specialises in State aids, merger control, cartels, abuses of dominance and assistance to companies in case of investigations by competition authorities. Adèle has experience in particular in the energy and transport sectors. She graduated from University of Paris II Panthéon-Assas and the London School of Economics (UK).

Auteur associé

University of Paris I Panthéon-Sorbonne

Articles

411 Revue

Christophe Lemaire, Adèle Azzi Secret des affaires : Le Conseil d’État décline sa compétence pour traiter d’un recours contre une décision du Collège de l’Autorité de la concurrence d’inclure dans une décision de mesures conservatoires des informations auxquelles le Rapporteur Général avait accordé la protection au titre du secret des affaires (Google)

118

La période est décidément riche s’agissant du contentieux entourant la protection du secret des affaires des entreprises. Après les deux arrêts de la Cour de cassation du 29 janvier 2020 (voir ci-dessus) statuant sur des décisions du Rapporteur Général, c’est ici le Conseil d’État qui est appelé à se (...)

Christophe Lemaire, Adèle Azzi Non-respect d’engagements : L’Autorité de la concurrence adopte une nouvelle décision concernant le non-respect d’engagements en matière de pratiques anticoncurrentielles (Mutualité de La Réunion)

100

La période sous chronique est marquée non seulement par la publication d’une étude sur les engagements (voir supra) mais aussi par l’adoption par l’Autorité de la concurrence d’une nouvelle décision en matière de non-respect d’engagements souscrits dans le domaine des pratiques anticoncurrentielles. Ces (...)

Christophe Lemaire, Adèle Azzi Visites et saisies : La Cour de cassation considère qu’une entreprise est “mise en cause” dans le cadre d’une visite et saisie incidente et bénéficie donc d’un droit à un recours effectif, imposant que soient annexés à la requête et à l’ordonnance le procès-verbal et l’inventaire dressés lors des opérations de visite et saisie initiales (Whirlpool)

193

L’arrêt rendu par la Cour de cassation le 13 juin 2019 en matière de visite et saisie dans l’affaire Whirlpool est intéressant à plusieurs égards. Il rappelle d’abord l’importance du droit au recours effectif, faisant ainsi écho à la position exprimée il y a quelques années par la Cour européenne des (...)

Envoyer un message