La soumission des banques au droit de la concurrence

Antonin Pitras

L'accès à cet ouvrage est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Activités bancaires et droit de la concurrence ont traditionnellement connu des chemins séparés. Bien souvent, les spécificités du secteur bancaire ont en effet servi d’argument pour justifier que les banques échappent à l’application des règles de concurrence, perçues comme un obstacle aux objectifs de la régulation bancaire. Aujourd’hui encore, de nombreuses réticences s’élèvent à l’encontre d’un droit jugé facteur d’instabilité.

C’est dire toute l’originalité du parti défendu par Antonin Pitras au sein de cet ouvrage. L’auteur s’attache en effet à convaincre que régulation bancaire et droit de la concurrence vont dans le même sens, et qu’une application des règles de concurrence aux activités bancaires peut même constituer un instrument de régulation efficace. La première partie de l’ouvrage expose ainsi une convergence entre les objectifs du droit de la concurrence et ceux de la régulation bancaire, justifiant une applicabilité pleine et entière des règles de concurrence aux banques. La seconde partie démontre toute l’opportunité d’une telle mise en œuvre des règles de concurrence. Antonin Pitras met ainsi en lumière une véritable complémentarité entre droit de la concurrence et régulation bancaire, au bénéfice tant des entreprises que des consommateurs.

L’ouvrage a été récompensé par le prix de thèse Concurrences 2021.

Composition du jury Droit 2021

Lire l’Avant-Propos de David Bosco
Lire la préface de Catherine Prieto
Voir la Table des Matières

Auteur

Éditeur Concurrences

Date 24 août 2022

Nombre de pages 546

ISBN 979‐10‐94201‐63‐3

Acheter