CASE COMMENTS: STATE AID – EUROPEAN UNION – TAX RULINGS – ADVANTAGE – SELECTIVITY – ARM’S LENGTH PRINCIPLE

Selectivity: The General Court of the European Union annuls a decision addressed to the Netherlands (for lack of evidence of the advantage) and confirms the other decision, addressed to Luxembourg in two factually similar situations regarding tax rulings (Starbucks ; Fiat Chrysler)

Dans deux arrêts très attendus, le 24 septembre 2019, le Tribunal rappelle la compétence de la Commission pour appliquer les règles en matière d’aides d’État aux décisions de tax ruling accordées par les États membres aux multinationales, tout en soulignant la portée et la nature juridique du principe de pleine concurrence. Ce faisant, le Tribunal affirme l’importance d’une analyse rigoureuse en la matière, en rappelant qu’une erreur méthodologique ne suffirait pas à prouver l’existence d’un avantage. Contexte factuel et juridique Dans l’affaire Fiat (FFT), la décision fiscale en question concerne une structure de groupe fournissant des services de trésorerie et un financement à des sociétés du groupe établies dans divers États membres et opérant à partir du Luxembourg. La décision se réfère à un accord

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Jacques Derenne, Catalina Chilaru, Selectivity: The General Court of the European Union annuls a decision addressed to the Netherlands (for lack of evidence of the advantage) and confirms the other decision, addressed to Luxembourg in two factually similar situations regarding tax rulings (Starbucks ; Fiat Chrysler), 24 September 2019, Concurrences Review N° 4-2019, Art. N° 92431, pp. 153-155

Visites 48

All reviews