CASE COMMENTS: CARTELS – FRANCE – JOINT VENTURES – FINES – INABILITY TO PAY

Fine: The Paris Court of Appeal dramatically reduces the amounts of some fines to take into account the inability to pay of certain companies in the context of an ongoing judicial saga (Goodmills)

Avec cet arrêt du 4 juillet 2019, dont la longueur – près de 120 pages avec des renvois à la décision attaquée – pourrait jalouser le Tribunal de l’Union, la Cour d’appel de Paris accouche d’un nouvel épisode dans la saga judiciaire de la meunerie franco-allemande. Une saga qui n’en est pas encore terminée, puisque l’affaire est désormais sous pourvoi pendant devant la Cour de cassation. À l’origine de cette affaire, une dénonciation aux fins de “clémence” d’un meunier allemand ayant généré une “auto-saisine” du Conseil de la concurrence en avril 2008, des perquisitions en France et en Allemagne par le Bundeskartellamt et une décision de l’Autorité de mars 2012 sanctionnant, dans le secteur de la farine en sachet, un cartel franco-allemand de meuniers ‑ treize entreprises ayant mis en œuvre le principe dit du

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • European Court of Justice (Luxembourg)

Quotation

Ludovic Bernardeau, Fine: The Paris Court of Appeal dramatically reduces the amounts of some fines to take into account the inability to pay of certain companies in the context of an ongoing judicial saga (Goodmills), 4 July 2019, Concurrences Review N° 4-2019, Art. N° 92331, pp. 91-92

Visites 58

All reviews