ALERTS: DISTRIBUTION - SUDDEN BREAK OF ESTABLISHED BUSINESS RELATIONSHIPS - GOVERNING LAW - MANDATORY LAWS

Mandatory law: The Paris Court of Appeal persists in regarding section L.442-6, I, 5 of the French Commercial Code as a mandatory rule (Distri European Stock, El Wassila Cosmétiques, Beauté Shop / Clarins)

L’arrêt sous commentaire présente un intérêt certain pour ceux qui s’intéressent à la question du traitement de la sanction de la rupture brutale de relation commerciale établie en un contexte international. L’affaire concernait une relation commerciale de distribution en Algérie de produits cosmétiques, nouée entre d’une part une société de droit français DES (le distributeur), et d’autre part la société Clarins, société de droit français de fabrication et distribution de parfums et de produits de beauté sous les marques Clarins, Azzaro et Porsche Design. Concrètement, la société DES achetait les produits à la société de droit luxembourgeois Clarins Groupe, qui avait un établissement en Suisse, pour les revendre à un grossiste en Algérie, la société algérienne El Wassila Cosmétiques, qui elle-même les revendait

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Frédéric Leclerc, Mandatory law: The Paris Court of Appeal persists in regarding section L.442-6, I, 5 of the French Commercial Code as a mandatory rule (Distri European Stock, El Wassila Cosmétiques, Beauté Shop / Clarins), 19 September 2018, Concurrences Review N° 4-2018, Art. N° 88530, www.concurrences.com

Visites 68

All reviews