CASE COMMENTS: REGULATIONS - FRANCE - ARCEP – PENALTY

Mobile network: The French Supreme Administrative Court validates the withdrawal of the operating authorization held by three mobile telephony companies (Guadeloupe Téléphone Mobile)

La décision du Conseil d’État Société Guadeloupe Téléphone Mobile et autres met fin à un litige dont l’issue (qui semble inéluctable) a été retardée par l’évolution de l’organisation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) elle-même. L’historique du litige Les 3 juin et 16 décembre 2008, l’ARCEP avait attribué aux sociétés Guadeloupe Téléphone Mobile, Guyane Téléphone mobile et Martinique Téléphone Mobile, trois filiales du groupe UTS NV, opérateur historique des Antilles néerlandaises, des autorisations d’exploitation du réseau mobile. Ces autorisations étaient constitutives de droits d’usage de fréquences (ou bandes de fréquences radioélectriques du réseau mobile) sur les bandes 2G (900 MHz et 1800 MHz) et 3G (900 MHz et 2100 MHz) des territoires ultramarins. En application

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Emmanuel Guillaume, Mobile network: The French Supreme Administrative Court validates the withdrawal of the operating authorization held by three mobile telephony companies (Guadeloupe Téléphone Mobile), 15 April 2016, Concurrences Review Nº 4-2016, Art. N° 82087, pp. 173-174

Visites 110

All reviews