CASE COMMENTS: STATE AIDS - SHAREHOLDER LOAN OFFER – PRIVATE INVESTOR TEST

Private investor test : The General Court of the European Union annuls the Commission’s decision on the ground that the regulator didn’t correctly applied the test of the prudent private investor (Orange)

L’arrêt du Tribunal du 2 juillet 2015 marque une nouvelle étape dans l’affaire des déclarations publiques du gouvernement français en faveur de France Télécom (FT) (voir J. Derenne, Concurrences n° 2-2013, pp. 129-130 sur l’annulation par la Cour du premier arrêt du Tribunal). Statuant sur renvoi, le Tribunal annule à nouveau la décision de la Commission au motif que celle-ci n’a pas correctement appliqué le critère de l’investisseur privé. Rappel des faits Au début des années 2000, FT, aujourd’hui dénommée Orange et dont l’État français était l’actionnaire majoritaire, a connu un endettement important, sa dette nette atteignant les 69,9 milliards d’euro en 2002. Face à une telle dette, et en raison des doutes concernant sa capacité à rembourser celle-ci, les agences de notation ont dégradé la note de FT.

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Jacques Derenne, Daphné Vagogne, Private investor test : The General Court of the European Union annuls the Commission’s decision on the ground that the regulator didn’t correctly applied the test of the prudent private investor (Orange), 31 July 2015, Concurrences Review N° 4-2015, Art. N° 76147, pp. 166-167

Visites 166

All reviews