CASE COMMENTS: PUBLIC ACTION - CONSTITUTIONAL COUNCIL – QPC – ECONOMIC FREEDOMS

Preliminary ruling for constitutionality : The French Constitutional Council rules conform to the Constitution the incrimination of connecting customers with non professional drivers (Uber France)

Le 22 septembre 2015, le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution l’article L. 3124-13, 1er alinéa, du Code des transports. Il avait été saisi, au titre d’une question prioritaire de constitutionnalité, par la chambre commerciale de la Cour de cassation (Cass. com, 23 juin 2015, arrêt n° 699) posée pour les sociétés Uber France et Uber BV. La décision intervient dans un contexte particulièrement tendu qui a émaillé l’année 2015. Après que les taxis ont contesté la concurrence des VTC (voitures de tourisme avec chauffeurs), la “concurrence déloyale” de la société Uber a été dénoncée par les… VTC. Le contentieux Uber s’inscrit dans le cadre d’une réorganisation profonde du marché du transport urbain de voyageurs par véhicules à la suite de l’adoption de la loi n° 2014-1104 du 1er octobre 2014

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • University Paris II Panthéon‑Assas

Quotation

Francesco Martucci, Preliminary ruling for constitutionality : The French Constitutional Council rules conform to the Constitution the incrimination of connecting customers with non professional drivers (Uber France), 22 September 2015, Concurrences Review N° 4-2015, Art. N° 76561, pp. 217-218

Visites 109

All reviews