CASE COMMENTS: REGULATORY - NATIONAL REGULATORY AUTHORITY – SANCTIONING POWER – IMPLEMENTATION DECREE:

ARCEP - Sanctioning power : The French Electronic Communications and Postal Regulatory Authority recovers sanctioning powers

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a été privée de son pouvoir de sanctions à partir de la décision du Conseil constitutionnel du 5 juillet 2013, Société Numéricable SAS et autre (CC, décision n° 2013-331 QPC du 5 juillet 2013, Société Numéricable SAS et autre, H. Delzangles, chronique régulation, Concurrences n° 4-2013). Les pouvoirs publics se sont emparés de la question et, après avoir édicté l’Ordonnance du 12 mars 2014 (Ordonnance n° 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l’économie numérique (JORF du 14 mars 2014), prise en application de l’article premier de la loi n° 2014-1 du 2 janvier 2014 habilitant le Gouvernement à simplifier et sécuriser la vie des entreprises (JORF n° 2 du 3 janvier 2014). Voir cette Revue Concurrences n° 2-2014, chronique Régulations), le

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Hubert Delzangles, Sebastien Martin, ARCEP - Sanctioning power : The French Electronic Communications and Postal Regulatory Authority recovers sanctioning powers, 1 August 2014, Concurrences Review N° 4-2014, Art. N° 70022, pp. 218-219

Visites 145

All reviews