DOCTRINES : POLITIQUE DE CONCURRENCE AMERICAINE - LIGNES DIRECTRICES DE 2010 - REVISION DU CADRE INSTITUTIONNEL - DOJ - FTC - REDISTRIBUTION DES TACHES - COLLABORATION DES AGENCES - CONCENTRATIONS HORIZONTALES

U.S. Antitrust policy: The underperforming federal joint venture

Les lignes directrices de 2010 sur les concentrations horizontales sont l’occasion pour le DOJ et la FTC de réviser et de renforcer le cadre institutionnel de la politique de concurrence américaine. Le bon fonctionnement commun des deux agences fédérales dans l’application et l’explication de ces nouvelles lignes directrices sera déterminant pour leur succès. Selon l’auteur de cet article, la collaboration des deux agences, bien que présentant certains aspects favorables, est comparable à une entreprise commune inefficace pouvant – beaucoup – mieux faire. Afin d’être plus efficace, à la fois sur la scène nationale et internationale, notamment afin de contribuer à la définition de normes internationales, les deux agences doivent se rapprocher pour aboutir à une véritable intégration permettant de tirer avantage de leurs complémentarités en matière de concentration. Au-delà de cette question, le problème soulevé est celui du choix entre la réduction du nombre des intervenants chargés d’appliquer la politique de concurrence et la redistribution des tâches entre eux. La simplification du système actuel par la fusion des deux agences paraissant improbable, l’objectif devrait être celui d’une politique de rapprochement.

1. Probably no element of a country’s system of competition law commands closer attention than its merger control regime. Mergers, especially the big deals, cause upheaval in the commercial and social order. Consolidations jar rivals, suppliers, and customers and jolt local communities that will gain or lose jobs. The media report major transactions prominently, and elected officials monitor the progress of deals through the merger review process. 2. Deals also are vital to the practice of the competition teams in law firms and economic consultancies that advise the merging firms and third parties. Big transactions provide the rare and diminishing occasions when clients say the magic words, “Spend what it takes.” In ratings of agency performance, such as the rankings compiled by the

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • United Kingdom’s Competition Authority - CMA (London)

Quotation

William E. Kovacic, U.S. Antitrust policy: The underperforming federal joint venture, December 2011, Concurrences N° 4-2011, Art. N° 39633, pp. 65-69

Visites 727

All reviews