CASE COMMENTS : RESTRICTIVE PRACTICE - COMMERCIAL COOPERATION - TARIFF TRANSPARENCY - OBLIGATION - OFFENCE UNDER ARTICLE L. 441-7 OF THE COMMERCE CODE - PRINCIPLE OF THE RETROACTIVE APPLICATION OF MORE FAVOURABLE CRIMINAL LEGISLATION

Commercial cooperation - Tariff transparency: The Court of Cassation rules on the tariff transparency obligation in a commercial cooperation agreement (Carrefour Hypermarchés France et Interdis)

Cass. crim., 9 février 2010, Carrefour Hypermarchés France et Interdis, n° 09-81574 L'arrêt rendu par la Chambre criminelle de la Cour de cassation le 9 février 2010 propose une application intéressante du délit de l'article L. 441-7 C. Com., dans sa rédaction issue des dispositions des lois n° 2008-3 du 3 janvier 2008, dite loi Chatel, et n° 2008-776 du 4 août 2008, dite loi LME, qui vient sanctionner les manquements à l'obligation de transparence tarifaire. En l'espèce, la société Interdis, centrale de référencement du groupe Carrefour, avait passé avec ses fournisseurs, entre fin 2005 et début 2006, différentes conventions dites contrats de coopération commerciale et convention de prestations de services distincts. Ces contrats se caractérisaient par le fait qu'ils précisaient que la rémunération des

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • Université Littoral-Cote d’Opale (Dunkerque)

Quotation

Rodolphe Mesa, Commercial cooperation - Tariff transparency: The Court of Cassation rules on the tariff transparency obligation in a commercial cooperation agreement (Carrefour Hypermarchés France et Interdis), 9 February 2010, Concurrences Review N° 4-2010, Art. N° 33062, pp. 145-146

Visites 1219

All reviews