CASE COMMENTS: STATE AID – FRANCE – CINEMA – TAX FINANCING AN AID SCHEME

Existing aid: The French Administrative Supreme Court considers that the substantial increase in the proceeds of the taxes financing the aid scheme for the cinema and the audiovisual sector does not constitute a modification of existing aid which has to be notified to the European Commission (Carrefour Hypermarchés, Fnac...)

L’arrêt sous commentaire met fin à un contentieux initié par plusieurs entreprises, dont Carrefour Hypermarchés et la Fnac, qui souhaitaient obtenir le remboursement de la taxe sur la vente et la location de vidéogrammes destinés à l’usage privé dont elles avaient dû s’acquitter. Cette taxe, tout comme la taxe sur les billets de cinéma et celle sur les services de télévision, avait pour objet de financer les régimes d’aides français en faveur des secteurs cinématographiques et audiovisuels, gérés par un organisme administratif indépendant, le Centre national de la cinématographie et de l’image animée (CNC). En 2006, la Commission avait déclaré les régimes en cause compatibles avec le marché intérieur puis avait validé, en 2007, la modification de leur méthode de financement induite par une réforme de la taxe

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • European Court of Justice (Luxembourg)

Quotation

Raphael Vuitton, Existing aid: The French Administrative Supreme Court considers that the substantial increase in the proceeds of the taxes financing the aid scheme for the cinema and the audiovisual sector does not constitute a modification of existing aid which has to be notified to the European Commission (Carrefour Hypermarchés, Fnac...), 12 April 2019, Concurrences Review N° 3-2019, Art. N° 91586, pp. 148-149

Visites 36

All reviews