Previous article Next article

See translation in english Public legal services contracts: The French Supreme Administrative Court admits that a national text about public procurement can plan requirements superior to those of the public procurement directive (CNB, Conférence des bâtonniers et Ordre des avocats à la cour d’appel de Paris)

CHRONIQUES : MISE EN CONCURRENCE – TRANSPOSITION – DIRECTIVE MARCHES – EXCLUSION – ABSENCE

Marchés publics de services juridiques : Le Conseil d’État admet que l’ordonnance “marchés publics” puisse prévoir des exigences supérieures à celles de la directive (CNB, Conférence des bâtonniers et Ordre des avocats à la cour d’appel de Paris)

En général, et en dehors des cas de méconnaissance d’une des grandes libertés du marché intérieur, des règles de concurrence ou des principes structurants de l’ordre juridique de l’Union européenne, les États membres ont la possibilité d’aller plus loin que les dispositions d’une directive. L’arrêt Conseil national des barreaux, Conférence des bâtonniers et Ordre des avocats à la cour d'appel de Paris (CE, 9 mars 2016, n° 393589) ; Contrats et Marchés pub. n° 5, mai 2016, comm. 133, comm. M. Ubaud-Bergeron ; JCPA ed. A., n° 11, 21 mars 2016, act. 232, veille F. Tesson) en est une illustration en matière de mise en concurrence des marchés publics. Par-delà ce premier intérêt, la décision du 9 mars 2016 est particulièrement révélatrice des positions des autorités françaises dans le domaine des contrats publics,

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • University of Angers

Quotation

Fabien Tesson, Marchés publics de services juridiques : Le Conseil d’État admet que l’ordonnance “marchés publics” puisse prévoir des exigences supérieures à celles de la directive (CNB, Conférence des bâtonniers et Ordre des avocats à la cour d’appel de Paris), 9 March 2016, Concurrences Nº 3-2016, Art. N° 80674, pp. 176-178

Visites 136

All reviews