CASE COMMENTS : DISTRIBUTION - FRANCHISING - OBLIGATION OF INFORMATION - CONDITIONS OF THE CANCELLATION OF THE CONTRACT

Violation of Art. L. 330-3 C. com.: The Dijon Court of Appeal recalls that the violation of Article L. 330-3 C. com. leads to the cancellation of the contract when the breach of the supplier’s obligation of information affects the distributor’s consent (BM/Franchises Grand Optical Dijon ; Phone Pratique/Société française du radiotéléphone ; OSD/N. G.)

On sait depuis 1998 que le manquement à l'obligation d'information prévue par l'article L. 330-3 C. Com. n'entraîne l'annulation du contrat de distribution que s'il a eu pour conséquence de vicier le consentement du distributeur (Cass. com., 18 févr. 1998, Bull. civ. IV, n° 71 ; D. 1998, somm. 334, obs. D. Ferrier). Trois décisions rendues récemment par les juges du fond illustrent cette possibilité d'annulation du contrat et sa dépendance aux principes posés par les articles 1109 et s. du Code civil. Rendue par la Cour d'appel de Dijon, la première décision manifeste en effet une certaine rigueur dans l'application des principes régissant la théorie des vices du consentement, notamment la règle suivant laquelle la validité du consentement doit être appréciée au moment de la formation du contrat

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • University of Strasbourg

Quotation

Nicolas Ereseo, Violation of Art. L. 330-3 C. com.: The Dijon Court of Appeal recalls that the violation of Article L. 330-3 C. com. leads to the cancellation of the contract when the breach of the supplier’s obligation of information affects the distributor’s consent (BM/Franchises Grand Optical Dijon ; Phone Pratique/Société française du radiotéléphone ; OSD/N. G.), April 2010, Concurrences Review N° 3-2010, Art. N° 31949, pp. 105-107

Visites 1511

All reviews