The EU Court of First Instance confirms the sanction inflicted to an automaker for having adopted restrictions on parallel exports through its Dutch dealers (Peugeot)

Le 5 octobre 2005, la Commission a infligé une amende de 49,5 millions d’euro à un constructeur automobile auquel elle a reproché d’avoir adopté une série de mesures visant à restreindre les exportations parallèles de véhicules de sa marque par ses concessionnaires néerlandais. Entre janvier 1997 et septembre 2003, ce fournisseur aurait mis en œuvre un système de bonus réservé aux ventes se concluant par une immatriculation aux Pays-Bas, excluant de facto les ventes à l’exportation. Il aurait par ailleurs exercé divers types de pressions sur ses concessionnaires : sensibilisation à la nécessité de limiter les exportations, menaces de

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

  • Vogel & Vogel (Paris)
  • Vogel & Vogel (Paris)

Quotation

Louis Vogel, Joseph Vogel, The EU Court of First Instance confirms the sanction inflicted to an automaker for having adopted restrictions on parallel exports through its Dutch dealers (Peugeot), 3 September 2012, Concurrences Review N° 3-2009, Art. N° 52023, www.concurrences.com

Visites 141

All reviews