CASE COMMENT: MERGERS (FRANCE) - SUSPENSION - OPINION OF THE NATIONAL COMPETITION AUTHORITY IN A MERGER PROCEDURE

Suspension: The French Council of State disrupts national merger control by an innovative decision to refer a case to the Conseil de la concurrence in an appeal procedure (CCMX/Cegid)

Concentration horizontale: Pouvoir du juge des référés du Conseil d’État de suspendre la décision d’autorisation de concentration prise par le Ministre de l’économie / Pouvoirs d’instruction du Conseil d’État en matière de concentrations

CE, ord., 19 mai 2005, Société Fiducial Informatique et Société Fiducial Expertise, n° 279697 CE, 20 juillet 2005, Société Fiducial Informatique et Société Fiducial Expertise, n° 279180 Par deux décisions successives, l'une en référé, l'autre au fond, dans la même affaire, le Conseil d'État introduit deux bouleversements dans le régime de contrôle des concentrations institué par la loi NRE de 2001. 1. L'ordonnance du Conseil d'État du 19 mai 2005 présente un intérêt majeur en matière de contentieux du contrôle des concentrations puisque, pour la première fois, le juge des référés du Conseil d'État décide, dans l'attente d'une décision au fond, de suspendre une autorisation ministérielle de concentration. Par lettre du 19 octobre 2004 (Min. Éco, 19 oct. 2004, Cegid SA / CCMX Holding, aff. C2004-122, v. cette

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • Freshfields Bruckhaus Deringer (Paris)

Quotation

Jérôme Philippe, Suspension: The French Council of State disrupts national merger control by an innovative decision to refer a case to the Conseil de la concurrence in an appeal procedure (CCMX/Cegid), 20 July 2005, Concurrences N° 3-2005, Art. N° 1096, pp. 93-95

Visites 4731

All reviews