CASE COMMENTS: CARTELS – EUROPEAN UNION – PAY-FOR-DELAY – POTENTIAL COMPETITION – RESTRICTION BY OBJECT OR BY EFFECT

Restriction by object: The Court of Justice of the European Union clarifies the conditions for a pay-for-delay agreement to be qualified as a restriction of competition by object following a preliminary ruling request of the Competition Appeal Tribunal (Generics - UK, GlaxoSmithKline, Xellia Pharmaceuticals...)

Très attendu, l’arrêt rendu le 30 janvier par la quatrième chambre de la Cour en réponse aux questions préjudicielles posées par le Competition Appeal Tribunal [CAT] est déjà vu comme apportant, avec l’arrêt rendu le 2 avril 2020 dans l’affaire C-228/18 (Budapest Bank) une contribution majeure à l’éternel débat sur la distinction entre les restrictions de concurrence par l’objet et par les effets. L’arrêt Budapest Bank fera l’objet d’un commentaire dans la prochaine livraison de cette revue, mais nous pouvons d’ores et déjà renvoyer le lecteur au commentaire de l’opinion de l’avocat général Bobek du 5 septembre 2019, publié dans le numéro 4-2019 de cette revue. De façon remarquable, on soulignera aussi que l’arrêt commenté a été rendu à peine huit jours après la présentation par l’avocate générale Juliane Kokott

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Michel Debroux, Restriction by object: The Court of Justice of the European Union clarifies the conditions for a pay-for-delay agreement to be qualified as a restriction of competition by object following a preliminary ruling request of the Competition Appeal Tribunal (Generics - UK, GlaxoSmithKline, Xellia Pharmaceuticals...), 30 January 2020, Concurrences N° 2-2020, Art. N° 94728, pp. 72-74

Visites 37

All reviews