CASE COMMENTS: PROCEDURES – EUROPEAN UNION – STATE AIDS – TAX RULING – INTERVENTION OF A THIRD COUNTRY

Intervention of a third country: The General Court of the European Union rejects the application to intervene of a third country due to lack of direct interest in the result of the case (Apple)

Le concept d’amicus curiae n’est guère prisé des juridictions de l’Union. Alors que l’article 15, paragraphe 3, du règlement 1/2003 confère à la Commission cette fonction “d’ami de la cour” auprès des juridictions nationales (voir, arrêt de la Cour du 11 juin 2009, X, aff. C-429/07), celles de l’Union n’ont, semble-t-il, pas d’amis ou, plus exactement, ne souhaitent pas particulièrement en avoir. Il n’existe en effet aucune règle procédurale permettant à un tiers de s’insérer dans la procédure sans toutefois devenir partie à l’instance et participer au débat judiciaire. L’intervention qui, elle, autorise une telle participation et entraîne donc l'extension de la procédure à une tierce partie avec toutes les conséquences qui en découlent (notification ; confidentialité; droit de réponse; participation à

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • European Court of Justice (Luxembourg)

Quotation

Pascal Cardonnel, Intervention of a third country: The General Court of the European Union rejects the application to intervene of a third country due to lack of direct interest in the result of the case (Apple), 15 December 2017, Concurrences Review N° 2-2018, Art. N° 86986

Visites 57

All reviews