CASE COMMENTS: RESTRICTIVE PRACTICES – QUALITY OF INFRINGER – ASSOCIATION – APPLICATION (NO)

Sudden termination: The French Supreme Court departs an association from the scope of Article L 442-6 I 5 ° imposing granted its partner a written notice proportionate to the duration of trade relations on the grounds that the victim did not claim that it was a service provider (Institut technique de la Fédération française du bâtiment / Pixscène)

Après une interprétation extensive de la notion de relation commerciale établie, la Chambre commerciale de la Cour de cassation semble vouloir, avec des précautions, donner l’impression de revenir à une application plus stricte et littérale du texte spécifique. Les faits de l’espèce étaient assez traditionnels : après plusieurs années de relations contractuelles une des parties a souhaité y mettre un terme ce qui a déclenché une demande pour rupture sans préavis proportionné. Mais la particularité réside dans la qualité de l’auteur de la rupture. Il s’agissait de l’Institut technique de la Fédération française du bâtiment dont la forme sociale est associative (ci-après l’association) qui a pour objet le rapprochement des acteurs de la construction d’immeubles. En janvier 2008, l’association a conclu avec la

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Jean-Louis Fourgoux, Sudden termination: The French Supreme Court departs an association from the scope of Article L 442-6 I 5 ° imposing granted its partner a written notice proportionate to the duration of trade relations on the grounds that the victim did not claim that it was a service provider (Institut technique de la Fédération française du bâtiment / Pixscène), 5 January 2016, Concurrences Review N° 2-2016, Art. N° 79237, p. 130

Visites 101

All reviews