CASE COMMENTS: RESTRICTIVE PRACTICES – NOTICE PERIOD REQUIREMENT – FOOD SECURITY

Sudden termination: The Paris Court of Appeal considers that a buyer is entitled to breach an established commercial relationship without having to grant a notice period when the supplier of food products has delivered products inconsistent with the contractual specifications and with the applicable regulations (Maître Piolet, è. s. / Synergie)

Dans quelle mesure une centrale d’achat peut-elle rompre, sans préavis, un contrat d’approvisionnement de produits alimentaires en raison de problèmes de qualité des produits livrés ? C’est à cette question que répond la Cour d’appel de Paris dans son arrêt du 10 février 2016. L’affaire opposait la centrale d’achat du Groupe Leclerc, Lucie, à la Société Chiron, fournisseur de steaks hachés surgelés. Ce fournisseur avait été référencé par Lucie en 2002, après quoi un contrat d’approvisionnement avait été conclu entre les parties le 21 décembre 2004, venant définir les spécifications auxquelles les produits devaient répondre, et renvoyant notamment au code des usages pour les viandes hachées. Le contrat prévoyait la possibilité pour Lucie de retirer les produits de la vente en cas de défaut ou de non-conformité

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Mary-Claude Mitchell, Sudden termination: The Paris Court of Appeal considers that a buyer is entitled to breach an established commercial relationship without having to grant a notice period when the supplier of food products has delivered products inconsistent with the contractual specifications and with the applicable regulations (Maître Piolet, è. s. / Synergie), 10 February 2016, Concurrences Review N° 2-2016, Art. N° 79240, pp. 132-133

Visites 1640

All reviews