CASE COMMENTS: STATE AIDS – RECAPITALISATION – ECONOMIC CONTINUITY – MARKET PRIVATE INVESTOR TEST

Restructuring aid: The General Court of the European Union confirms that restructuring aid and other measures granted by a national railway company to its subsidiary constitute incompatible aid and misuse of approved aid (SNCF / Commission)

Contexte factuel et juridique Le Tribunal rejette le recours intenté par la Société nationale des chemins de fer française (SNCF) contre la décision de la Commission du 9 mars 2012 (“décision Sernam 3”, n° 2012/398/UE) et confirme, par la même occasion, le raisonnement suivi par la Commission. La décision Sernam 3 déclare incompatible avec le marché intérieur une série d’aides dont a bénéficié Sernam, une filiale de la SNCF qui, au moment de l’octroi des aides litigieuses exerçait des activités de messagerie et de transport express de colis, de palettes et de transport routier. Sans revenir sur les détails de l’évolution de Sernam, il suffit ici de rappeler les points suivants : – plan d’aide de 503 millions d’euros à Sernam mis en place par la SNCF pour la période 2001-2004 en violation par l’État de son

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • Sheppard Mullin (Brussels)

Quotation

Jacques Derenne, Restructuring aid: The General Court of the European Union confirms that restructuring aid and other measures granted by a national railway company to its subsidiary constitute incompatible aid and misuse of approved aid (SNCF / Commission) , 12 December 2015, Concurrences Review N° 2-2016, Art. N° 78980, pp. 151-153

Visites 87

All reviews