CASE COMMENTS: MERGERS – DIVESTMENT ASSETS

Phase II : The European Commission approves a merger subject to the divestment assets to an up-front buyer offsetting the market concentration that would have arisen (Ball / Rexam)

Le projet était ambitieux, puisque le numéro un mondial de la canette, par ailleurs numéro deux européen, voulait prendre le contrôle du numéro un européen, lui-même numéro deux mondial. Si l’on ajoute à cela que les parts de marché cumulées des parties étaient très conséquentes, qu'elles augmentaient fortement du fait de l’opération, que la Commission avait identifié un nombre conséquent de barrières à l’entrée, qu'il s'agit d'une industrie où les capacités disponibles se font rares, que les marges sont élevées et – faut-il en être surpris ? –que la puissance de négociation des acheteurs est limitée, le lecteur averti ajuste ses lunettes s’il en a, s’installe confortablement dans son fauteuil et se lance dans la lecture des 164 pages de la décision pour comprendre comment l’acquéreur comptait résoudre cette équation

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Jean-Mathieu Cot, Phase II : The European Commission approves a merger subject to the divestment assets to an up-front buyer offsetting the market concentration that would have arisen (Ball / Rexam), 15 January 2016, Concurrences Review N° 2-2016, Art. N° 79451, pp. 139-141

Visites 400

All reviews