CASE COMMENTS: MERGERS – RAIL TRANSPORTS

Phase I : The European Commission approves a concentration in the rail transport sector, subject to commitments for non-discriminatory access to infrastructures due to a risk of vertical foreclosure of the markets (SNCF Mobilités / Eurostar International Limited)

Jusqu’en 2010, Eurostar était une coopération entre la SNCF, l’opérateur britannique de transport ferroviaire LCR et l’opérateur national belge de chemin de fer SNCB : chaque compagnie ferroviaire détenait ses propres actifs et était responsable de la gestion du service sur son propre territoire national. Le 17 juin 2010, la Commission a autorisé, sous réserve d’engagements, la création d’Eurostar International Limited (ci-après, Eurostar), une entreprise commune de plein exercice exploitant de manière autonome le service de transport ferroviaire transmanche et contrôlée conjointement par la SNCF et le Gouvernement britannique (la SNCB belge détenant par ailleurs 5 % du capital). En 2015, dans le contexte de la cession par le gouvernement britannique de sa participation au capital d’Eurostar à un

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Olivier Billard, Guillaume Fabre, Phase I : The European Commission approves a concentration in the rail transport sector, subject to commitments for non-discriminatory access to infrastructures due to a risk of vertical foreclosure of the markets (SNCF Mobilités / Eurostar International Limited), 13 May 2015, Concurrences Review N° 2-2016, Art. N° 79455, pp. 141-142

Visites 628

All reviews