CASE COMMENT : UNILATERAL PRACTICES - EC LAW - DRUGS PARALLEL EXPORT - REFUSAL TO DEAL

Parallel trade : ECJ Advocate General Colomer is of the opinion that partial refusal is not a per se abuse, but intention to stop parallel trade creates a strong presumption of abuse (Lélos/Glaxosmithkline)

ECJ, Opinion of Advocate General Ruiz-Jarabo Colomer, 1st April 2008, Sot. Lélos Kai Sia E.E v. Glaxosmithkline, case C-468/06 à C-478/06 Il n'est pas d'usage de rapporter dans une chronique de jurisprudence les conclusions d'un avocat général. Cependant, même dans une telle chronique, des circonstances exceptionnelles appellent un traitement exceptionnel. Or, force est de constater qu'on est en présence d'une situation à notre connaissance inédite. En effet, les questions préjudicielles dont la Cour était saisie en l'espèce sont identiques à celles qui lui avaient déjà été adressées par l'autorité grecque de concurrence dans l'affaire Syfait (CJCE, 31 mai 2005, Syfait e.a., C 53/03, Rec. p. I-4609. Elles concernent la licéité au regard de l'article 82 CE de pratiques destinées à limiter le commerce

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • Université Catholique de Louvain

Quotation

Anne-Lise Sibony, Parallel trade : ECJ Advocate General Colomer is of the opinion that partial refusal is not a per se abuse, but intention to stop parallel trade creates a strong presumption of abuse (Lélos/Glaxosmithkline), 1 April 2008, Concurrences Review N° 2-2008, Art. N° 16547, pp. 114-115

Visites 4604

All reviews