Microsoft - GE - Honeywell - Tying - Legal point of view - Abuse of dominant position - Windows Media Player - Operating system - Concentration - Foreclosure of competitors - Packaged offers - Related market - Demand - Kodak - Rule of reason - Per se rule - ex-ante merger control - Degree of evidence - Justification - Injunctions - Remedy - Behavioral commitments

Tying after Microsoft and GE Honeywell

Laurence IDOT, Professeur à l'Université Paris I-Panthéon/Sorbonne [1] L'examen des ventes liées, pratiques de jumelage et de couplage, alimente depuis plusieurs années une littérature économique particulièrement abondante, mais les affaires Microsoft et GE/Honeywell ont relancé les débats. Ces décisions illustrent, en effet, les nouveaux défis auxquels sont confrontées les autorités de concurrence et conduisent à se demander si le traitement des ventes liées ne doit pas être révisé. 1. Le sujet laisse de prime abord le juriste perplexe. Certes, les points communs des affaires proposées à sa réflexion sont nombreux. Il s'agit, en effet, de deux décisions de la Commission, qui se déroulent dans le contexte des relations transatlantiques puisque les entreprises destinataires sont américaines. Toutefois,

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • University Paris II Panthéon‑Assas

Quotation

Laurence Idot, Tying after Microsoft and GE Honeywell, May 2005, Concurrences Review N° 2-2005, Art. N° 1217, pp. 31-40

Visites 9045

All reviews