CASE COMMENTS: EUROPEAN AND INTERNATIONAL LAW – ITALY – PRIVATE ENFORCEMENT – LIMITATION PERIODS – EVIDENCE – ABUSE OF DOMINANT POSITION

Italy: The Italian Supreme Court rules on the starting point of the limitation period in antitrust law and the value of the decisions of the Italian Competition Authority in follow-on actions (OMISSIS)

Par une ordonnance du 5 juillet 2019, la Cour de cassation italienne est revenue sur la question du point de départ du délai de prescription en droit des pratiques anticoncurrentielles et sur celle de la valeur des décisions rendues par l’Autorité garante de la concurrence et du marché (ci-après “AGCM”) dans les actions en réparation follow-on. L’affaire commence en 2008 lorsque l’AGCM a sanctionné une société pour avoir abusé de sa position dominante en tant que concessionnaire exclusif de la gestion des aéroports milanais en exigeant des redevances inéquitables et excessivement onéreuses par rapport aux redevances prévues par le régulateur pour le marché aéroportuaire pour la mise à disposition de biens visant à assurer les services de ravitaillement, restauration et manutention du fret (AGCM, décision

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Silvia Pietrini, Italy: The Italian Supreme Court rules on the starting point of the limitation period in antitrust law and the value of the decisions of the Italian Competition Authority in follow-on actions (OMISSIS), 5 July 2019, Concurrences Review N° 1-2020, Art. N° 93415, pp. 195-196

Visites 36

All reviews