CASE COMMENTS: DISTRIBUTION – FRANCE – EXCLUSIVE DISTRIBUTION –CONCESSION – PRICE TRANSPARENCY – SIGNIFICANT IMBALANCE

Exclusive distribution: The Paris Court of Appeal rules that the supplier is not required to favour the retraining of the concessionaire and that the provisions of the French Commercial Code relating to price transparency and unfair commercial practices apply to the automotive sector (Monchapet Automobiles and Est Automobiles / Mazda Automobiles)

L’arrêt rendu le 6 novembre 2019 par la Cour d’appel de Paris mérite une attention particulière en ce qu’il illustre un phénomène inquiétant : la pollution croissante de l’ensemble du droit de la distribution par des dispositions qui étaient initialement prévues pour le seul secteur de la grande distribution. En l’espèce, deux sociétés faisant partie d’un même groupe de distribution exploitaient plusieurs concessions de vente de véhicules automobiles au titre de différents contrats conclus avec le constructeur Mazda. Fin 2014, celui-ci avait notifié la résiliation des contrats en accordant un préavis de 2 ans durant lequel les relations entre les parties se sont progressivement dégradées. Devant la cour d’appel, les distributeurs reprochaient au fournisseur, d’une part, d’avoir fait obstacle à leur

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Nicolas Éréséo, Exclusive distribution: The Paris Court of Appeal rules that the supplier is not required to favour the retraining of the concessionaire and that the provisions of the French Commercial Code relating to price transparency and unfair commercial practices apply to the automotive sector (Monchapet Automobiles and Est Automobiles / Mazda Automobiles), 6 November 2019, Concurrences Review N° 1-2020, Art. N° 93324, pp. 100-101

Visites 31

All reviews