CASE COMMENTS: REGULATIONS - AUDIOVISUAL - FRANCE - NOTICE - LEGALITY OF THE DECISION

Notice: The French Supreme Administrative Court validates a formal notice pronounced by the French Audiovisual Council (C8)

Dans le cadre du recours qui nous préoccupe (CE, 4 décembre 2017, n° 407463, Société C8 [anciennement D8]), la chaîne de télévision C8 avait saisi le Conseil d’État pour demander l’annulation pour excès de pouvoir de la décision n° 2016-872 du 23 novembre 2016 par laquelle le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) l’a mise en demeure de respecter, à l’avenir, les dispositions de l’article 3-1 de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 (JORF n° 0296 du 21 décembre 2016). Une telle saisine peut interroger, la mise en demeure n’étant pas, en tant que telle, une sanction. Mais, tout l’intérêt de ce recours est que la mise en demeure est la condition sine qua non préalable à la sanction, comme le rappelle la Haute juridiction administrative française (“le Conseil constitutionnel, par sa décision n° 88-248 DC du 17

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Hubert Delzangles, Sebastien Martin, Notice: The French Supreme Administrative Court validates a formal notice pronounced by the French Audiovisual Council (C8), 4 December 2017, Concurrences Review N° 1-2018, Art. N° 86171, pp. 174-176

Visites 68

All reviews