Barbara Monti

Covington & Burling (Brussels)
Lawyer

Barbara Monti is a Lawyer in the Competition Law Department of Covington & Burling.

Linked author

Fidal (Paris)

Articles

812 Review

Alexandre Lacresse, Barbara Monti Private enforcement: The Court of Justice of the European Union recognises that the indirect victim of a cartel may bring an action before the courts from his domicile even if there is no contractual relationship with the defendant company (Tibor-Trans)

78

À chaque demande en réparation sa spécificité. Ici, l’absence de lien contractuel direct entre l’entreprise victime et l’entreprise défenderesse permet, à nouveau, à la Cour de justice de l’Union européenne de se pencher sur la notion du “lieu où le fait dommageable s’est produit ou risque de se produire” (...)

Alexandre Lacresse, Barbara Monti Annulment: The Court of Justice of the European Union confirms, for lack of reasons, the annulment of the fine imposed on an undertaking for its role as facilitator of a cartel (ICap)

98

Les arrêts rappelant l’obligation de motivation à laquelle est tenue la Commission européenne en matière de concurrence sont légion. L’on se souvient notamment du récent arrêt UPS, par lequel la Cour a confirmé l’annulation de la décision de la Commission interdisant une concentration en raison de la (...)

Alexandre Lacresse, Barbara Monti Rights of defence: The Court of Justice of the European Union rules that the ne bis in idem principle does not apply to a decision of a national competition authority imposing two fines through the parallel application of national and Union law (Powszechny Zakład Ubezpieczeń na Życie)

151

Au commencement de cette affaire préjudicielle, une entreprise polonaise a été sanctionnée par l’autorité nationale de concurrence pour avoir abusé de sa position dominante sur le marché des assurances-vie de groupe, tant sur le fondement du droit national, pour la période 2001-2007, qu’en application (...)

Alexandre Lacresse, Barbara Monti Period for appeal: The Court of Justice of the European Union confirms that an omission which does not affect the understanding of the reasons for a decision does not preclude the application of the two-month period for appeal (Eco-Bat Technologies)

88

Dans le cas présent, il était reproché au Tribunal d’avoir rejeté comme irrecevable le recours dirigé à l’encontre d’une décision rectificative, alors que la Commission avait omis dans sa décision initiale des éléments concernant la détermination du montant de base de l’amende à infliger aux requérantes. Le (...)

Alexandre Lacresse, Barbara Monti Digitisation: The European Commission launches a new online tool for cartel leniency and settlements and non-cartel cooperation (eLeniency)

101

La digitalisation ne touche pas que les entreprises. Le 19 mars 2019, la Commission a annoncé s’être dotée d’un nouvel outil sécurisé en ligne, baptisé “eLeniency”, censé garantir à la fois confidentialité et protection juridique, à l’instar de la procédure orale actuelle. Attention, que son nom ne trompe (...)

Alexandre Lacresse, Barbara Monti Access to file: The Court of Justice of the European Union confirms the annulment of the European Commission’s decision prohibiting a merger because of the failure to communicate to the parties the econometric model on which that decision was based (UPS, TNT)

144

Dans le domaine des concentrations, rares sont les arrêts d’annulation des décisions de la Commission fondés sur la violation des droits de la défense. Le dernier datait de 2002, lorsque le Tribunal a jugé que le manque de clarté et de précision de certains griefs de la Commission a violé les droits de (...)

Alexandre Lacresse, Barbara Monti Reasonable time: The Court of Justice of the European Union annuls several judgments of the General Court of the European Union on the ground of lack of sufficiently direct causal link between the violation of reasonable time for adjudication and the loss suffered following payment of bank guarantee fees during the period beyond this period (Gascogne ; Kendrion ; ASPLA, Amando Álvarez)

152

Les arrêts de la CJUE sous chronique clôturent la saga judiciaire remontant à février 2006, lorsque les sociétés du groupe Gascogne, Kendrion, ASPLA et Armando Álvarez avaient saisi le Tribunal pour faire annuler la décision de la Commission, les sanctionnant pour leur participation à une entente dans (...)

Send a message