INTERVIEW : RÉGULATIONS - ARCEP - SECTEUR NUMÉRIQUE - BIG TECH - DOMINATION - EFFETS DE RÉSEAU

Sébastien SORIANO, ARCEP : Inventons une régulation “Robin des Bois” qui reprenne le pouvoir aux géants du numérique pour le distribuer à tous !

Interview réalisée par Charlotte Tasso-de Panafieu et Olivier Fréget, avocats, cabinet Fréget – Tasso de Panafieu, Paris.

Depuis plusieurs années, au-delà ou en complément de votre mission de régulateur, vous avez alerté l’opinion avec quelques prises de position fortes quant aux dangers de “l’économie de plateformes”. Pourriez-vous nous préciser où se situe pour vous le risque principal ? S’agit-il d’un risque de nature “industrielle”, en quelque sorte celui de subordination de l’industrie européenne des contenus et du développement logiciel, voire des télécoms, ou bien de questions plus fondamentales qui touchent à nos libertés individuelles, les deux ne s’excluant évidemment pas ? Il s’agit bien des deux. Nous avons, à l’Arcep, adopté un “manifeste”, dont le fil directeur est de développer les réseaux comme un “bien commun”, c’est-à-dire une infrastructure ouverte sur laquelle puissent se construire librement à la fois l’économie

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Olivier Fréget, Sebastien Soriano, Charlotte Tasso de Panafieu, Sébastien SORIANO, ARCEP : Inventons une régulation “Robin des Bois” qui reprenne le pouvoir aux géants du numérique pour le distribuer à tous !, septembre 2018, Revue Concurrences N° 3-2018, Art. N° 87854, www.concurrences.com

Visites 400

Toutes les revues