DROIT ET ECONOMIE : POUVOIR DE MARCHE COMPENSATEUR - CONCENTRATION - IMPACT CONCURRENTIEL - MECANISMES ECONOMIQUES SOUS-JACENTS - NEGOCIATIONS BILATERALES

Addressing buyer power in merger control

Alors que les autorités de concurrence tiennent compte souvent du pouvoir de marché compensateur des acheteurs lors de l’appréciation de l’impact concurrentiel d’une concentration, elles sont plus réticentes à considérer comme un élément positif la création ou le renforcement du pouvoir de marché des acheteurs du fait d’une concentration. Cet article résume les principaux mécanismes économiques sous-jacents à l’existence du pouvoir des acheteurs, en distinguant entre les interfaces de marché anonymes et les marchés caractérisés par des négociations bilatérales. Il en tire des conclusions pour le contrôle des concentrations, en considérant à la fois les concentrations entre vendeurs et les concentrations entre acheteurs.

1. Buyer power can be defined as a buyer's ability to obtain good terms from its suppliers by virtue of its size. Even though competition policy is in principle concerned with the possibility that large firms' power distort price determination and the efficient functioning of markets, be it in their capacity as sellers or as buyers, competition authorities are in practice much less concerned about the exercise of buyer power than about the exercise of market power by sellers, and they often tend to view buyer power favourably. This is chiefly because buyer power is often seen as a factor countervailing upstream sellers' market power. 2. Merger control policy must deal with buyer power in two sets of situations. In the case of seller mergers, a question that sometimes arises is

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

David Spector, Addressing buyer power in merger control, septembre 2008, Revue Concurrences N° 3-2008, Art. N° 20371, pp. 34-39

Visites 3947

Toutes les revues