Paris

Économie collaborative : Le droit de la concurrence doit-il s’adapter ?

Conférence-déjeuner "Droit et économie de la concurrence" avec Étienne Pfister (Autorité de la concurrence) organisée par la Revue Concurrences, en partenariat avec Clifford Chance et RBB Economics.

Katrin Schallenberg

Qu’est-ce que l’économie collaborative ? Une partie de la population détient des actifs et les met à disposition d’une autre partie qui souhaite les utiliser. Cette notion existe depuis longtemps, mais le développement d’internet et de la technologie, et notamment les plateformes en ligne, facilitent cette connexion entre les groupes en réduisant les coûts de transaction. Ce business model s’est beaucoup développé dans certains secteurs comme le transport, le logement et le financement. En Europe, ces modèles comptent environ cent millions d’utilisateurs et génèrent 4 milliards d’euros avec une croissance de 35% par an. La France est parmi les plus grands marchés en termes de consommation via des plateformes de l’économie collaborative. Paris, par ex est la deuxième ville en termes de location d’appartement sur Airbnb.

Quels sont les problèmes économiques et juridiques que pose l’économie collaborative ? Les acteurs de ce modèle doivent-ils être considérés d’une manière particulière ? Quel est l’avantage concurrentiel de ces acteurs ? Créent-ils un dommage à la concurrence et/ou aux consommateurs ? Selon certaines critiques, ces acteurs ne sont pas vraiment innovants mais ont l’avantage d’échapper à la régulation des secteurs concernés ce qui pose une question importante par rapport au level playing field dans le secteur dans lequel ils opèrent Faut-il intervenir ? Si oui, par la régulation ou l’intervention ex post ?

Photos © Léo-Paul Ridet

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Intervenants