Previous article Next article

See version in english Innovation and competition: Are mergers promoting innovation? (New Frontiers of Antitrust - Paris, 26 June 2017)

CONFÉRENCES : CONCENTRATIONS - INNOVATION - GAINS D’EFFICACITÉ - ÉVALUATION DES EFFETS

Innovation et concurrence : Les concentrations favorisent-elles l’innovation ? (New Frontiers of Antitrust - Paris, 26 June 2017)

La question de savoir comment les concentrations altèrent l’innovation a acquis de l’importance dans un certain nombre de fusions récentes. Tenir compte des effets probables des fusions sur l’innovation est cependant difficile pour un certain nombre de raisons. D’abord, la relation entre la concentration des marchés et l’innovation est loin d’être claire et non sans ambiguïté. Deuxièmement, si les concentrations peuvent entraîner des gains d’efficacité en matière d’innovation, elles peuvent être difficiles à démontrer, étant donné que la Commission européenne exige que les gains d’efficacité s’accumulent rapidement, c’est-à-dire deux à quatre ans après la concentration. Troisièmement, les recours, notoirement difficiles à concevoir, ce qui est encore plus valable pour les marchés de l’innovation. L’importance acquise par l’innovation dans nos économies, en particulier dans les secteurs de l’économie numérique et pétrochimique, nous conduisent à reconsidérer la grille d’analyse applicable à l’évaluation des effets d’une concentration sur l’innovation et les réponses que nous pouvons lui apporter. Des cas récents, qui concernent des rapprochements horizontaux mais aussi verticaux ou congloméraux, nous invitent à explorer les limites du contrôle des concentrations et à trouver de nouvelles méthodes pour appréhender les effets d’une opération en termes d’incitation et de capacité à innover (nouveaux tests, nouveaux standards adaptés aux différents acteurs ou secteurs).

Propos introductifs Isabelle de Silva Présidente, Autorité de la concurrence, Paris 1. L’innovation est une composante essentielle de la dynamique concurrentielle. Elle favorise, dans le même temps, la croissance économique et le bien-être des consommateurs. 2. Sur le plan de l’analyse concurrentielle, on relèvera que la prise en compte de l’innovation peut conduire à nuancer les enseignements à tirer d’un faible chevauchement de parts de marché [1]. En outre, la relation concentration/innovation est ambiguë, puisqu’elle peut, dans certains cas, “accroître la capacité et l’incitation des entreprises à apporter de nouvelles innovations sur le marché et, partant, la pression concurrentielle sur les entreprises rivales pour innover sur ce marché. Inversement, la concurrence effective peut être entravée

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Isabelle de Silva, Justus Haucap, Innovation et concurrence : Les concentrations favorisent-elles l’innovation ? (New Frontiers of Antitrust - Paris, 26 June 2017), November 2017, Concurrences Review N° 4-2017, Art. N° 84945, www.concurrences.com

Visites 90

All reviews