Previous article Next article

See version in english Limitation periods (Implementation of the EU Damages Directive into Member State law - Würzburg, May 5, 2017)

CONFÉRENCES : DIRECTIVE DE L’UE SUR LES ACTIONS EN DOMMAGES ET INTÉRÊTS - TRANSPOSITION - DÉLAIS DE PRESCRIPTION

Limitation periods (Implementation of the EU Damages Directive into Member State law - Würzburg, May 5, 2017)

Les délais de prescription pourraient compromettre la mise en œuvre des demandes d’indemnisation du fait des pratiques anticoncurrentielles. Par conséquent, les articles 10, 11 et 18 de la directive sur les actions en dommages et intérêts donnent, dans la lignée de l’arrêt Manfredi de la CJUE, des règles complexes sur cette question. La France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont adapté leur législation pertinente. Le délai de prescription de cinq ans au minimum est allongé en Allemagne (cinq ans plus la fin de l’année) et en Angleterre (six ans). Dans d’autres États membres, il y a un débat ou de la jurisprudence sur le point de savoir quand en pratique le délai de prescription commence réellement à courir, en particulier au regard de la question de la publication des décisions des autorités de concurrence. Les délais de prescription absolus mentionnés au considérant 36 sont prévus dans plusieurs États membres. Les choix des États membres divergent entre la suspension et l’interruption. Il y a parfois des règles spécifiques pour les délais de prescription concernant les demandes en contribution à l’encontre des coauteurs de l’infraction. On peut se demander si certaines de ces divergences peuvent mener à un forum shopping ou à un law shopping.

I. Introduction Oliver Remien Professor, University of Würzburg 1. Limitation periods—or prescription—are a classic issue of private law, but may sometimes have been regarded as a quite dull subject, [1] as a kind of Cinderella of the law. On closer inspection, it appears that such a view would be mistaken and would produce a false impression. In the law of limitation periods, diametrically opposed interests of the parties involved must be taken account of and weighted. On the one hand, there is, in the words of the great pandectist Bernhard Windscheid taken up to the Motive (the travaux préparatoires or legislative materials) to the German Civil Code (Bürgerliches Gesetzbuch, BGB), the “obfuscating power of time” (verdunkelnde Macht der Zeit). [2] If a long period of time has passed, it

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Catherine Prieto, Florian Wagner-von Papp, Frank Kroes, Oliver Remien, Marcella Negri, Limitation periods (Implementation of the EU Damages Directive into Member State law - Würzburg, May 5, 2017), September 2017, Concurrences Review N° 3-2017, Art. N° 84678, www.concurrences.com

Visites 93

All reviews